Vers la fin des cages en Europe : se mobiliser pour en finir avec l’insupportable souffrance animale

25 septembre 2018

Le 25 septembre 2018, a été lancée au Parlement européen, une initiative citoyenne européenne pour demander à la Commission européenne de proposer rapidement une législation qui permette de sortir progressivement, et partout en Europe, les animaux de leurs cages. Pascal DURAND était parmi les organisateurs de l’événement.

Ce sont des centaines de millions de cochons, poules, lapins, canards, cailles, qui sont maintenus captifs, parfois toute leur vie, dans des cages. Niant leurs besoins physiologiques, comme la sensibilité et la dignité de l’animal, ces cages ne garantissent nullement le bien-être des animaux d’élevage, et sont au contraire, des instruments de souffrance. Les vidéos diffusées par différentes associations à travers l’Europe, attestent clairement des conditions de vie souvent inacceptables de ces animaux.

Les souffrances des animaux d’élevage ont fait une entrée fracassante dans le débat public avec la diffusion des vidéos de nombreuses organisations, mettant en lumière les conséquences de certaines activités humaines sur le vivant dans son ensemble. Cette indignation nourrit la demande toujours plus pressante d’action politique en faveur du bien-être animal.

 Pour Pascal DURAND, Vice-Président de l’intergroupe sur le bien-être animal au Parlement européen :

« Alors que l’exploitation animale détériore chaque jour un peu plus notre planète et notre relation au vivant, il est urgent de repenser notre rapport à l’animal et de l’inscrire durablement au cœur de notre action politique.

Malgré quelques avancées progressives dans certains États membres, avec notamment l’interdiction des cages pour les poules au Luxembourg, ou pour les truies en Suède, c’est au niveau européen qu’il faut apporter une réponse, pour que l’ensemble des États composant l’Union européenne agissent concrètement.

 C’est pourquoi nous soutenons cette campagne citoyenne et invitons dès aujourd’hui les personnes qui se sentent concernées par le problème à signer cette pétition européenne. Ce ne sera que par la mobilisation citoyenne que l’Union Européenne et les États membres qui la composent reconsidèreront la place de l’animal et prendront enfin en considération sa sensibilité pour faire en sorte que l’intérêt animal et la protection du vivant passent avant les intérêts privés de quelques grands groupes agroindustriels. »

 Signez l’Initiative Citoyenne Européenne en ligne.


Ci-dessous, retour en vidéo sur l’événement organisé au Parlement pour le lancement de l’ICE :

Retrouvez cet article sur Facebook : http://bit.ly/2MXUXwp
Partager cet article

2 commentaires

  • Diana Dunningham Chapotin dit:
     - 

    Cela fait chaud au coeur de voir les Verts prendre initiative après initiative pour la défense des animaux. Félicitations.

  • Christine B. dit:
     - 

    Belle initiative…. C’est pour ce genre d’actions (entres autres) qu’on a voté pour vous.
    Continuez ! Et faites-le savoir dans les grands médias.
    Tous ces animaux enfermés pour être mangés ou pour pondre des œufs… c’est insupportable. Sommes nous conscients que nous avalons aussi leurs souffrances, leur stress et les OGM qu’on leur fait absorber (notamment tourteaux de soja importé) ?
    Il faut absolument trouver un moyen pour que les grands lobbies des pesticides et de l’agro-alimentaire arrêtent de faire la pluie et le beau temps en Europe (et dans le monde) !