Non classé

Accord sur l’IPBES: La biodiversité enfin prise au sérieux!

11 juin 2010
Aujourd’hui vendredi, après de longues négociations, près de 90 délégués gouvernementaux réunis à Busan (Corée) sous l’égide de l’ONU ont donné leur feu vert à la création d’une Plate-forme scientifique intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES). Pensée sur le modèle du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), l’IPBES devra encore, avant de pouvoir entrer en vigueur en février 2011 lors de la rencontre interministérielle du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), être définitivement adoptée lors de l’assemblée générale des Nations Unies en septembre prochain à New York.

Pour Sandrine Bélier, eurodéputée membre de la Commission Environnement: «L’accord obtenu aujourd’hui est une excellente nouvelle et montre qu’en cette Année internationale de la biodiversité les esprits commencent enfin à évoluer. L’IPBES est le lien manquant entre la connaissance scientifique et la prise de décision politique et répond à une demande de longue date des chercheurs et des écologistes. Avec l’IPBES il est permis d’imaginer que les Etats – données scientifiques à l’appui – prendront enfin conscience que la réussite de notre modèle de développement est interdépendant de notre relation à l’environnement et que la préservation de la biodiversité et des écosystèmes doit être une priorité».

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*