Déchets électroniques : mieux collectés, mieux recyclés

19 janvier 2012
Réfrigérateurs et téléphones devront être mieux collectés et recyclés à l’avenir dans l’Union européenne. Les eurodéputés ont adopté, jeudi 19 janvier 2012, une mise à jour de la législation sur les déchets des « équipements électriques et électroniques » (DEEE) : les consommateurs pourront désormais retourner leurs vieux appareils aux détaillants. Explications de Michèle Rivasi, eurodéputée EELV.
« Il devenait particulièrement urgent d’agir, notamment à cause des exportations illégales des déchets électroniques et électriques dans les pays non-membres de l’OCDE. Environ 500 containers en provenance d’Europe débarquent chaque mois dans le port nigérian de Lagos par exemple : le pays en abriterait aujourd’hui des millions de tonnes. C’est intolérable que certains territoires africains soient les poubelles de l’occident !
Les règles qui viennent d’être adoptées représentent un pas en avant pour l’environnement, mais aussi pour l’économie européenne : une meilleure collecte et un meilleur recyclage de ces composés électriques et électroniques vont nous permettre d’améliorer l’utilisation efficace des ressources.

Les eurodéputés Verts/ALE soutiennent l’augmentation des objectifs de collecte mais regrettent que ces règles ne soient pas mises en oeuvre plus rapidement (dès l’entrée en vigueur de ces nouvelles règles, et dans un intervalle de sept ans, au moins 85 % des déchets qui sont produits chaque année, ou 65 % de ce qui a été mis sur le marché au cours des trois années précédentes, devront être collectés et correctement traités). Les écologistes regrettent également que les objectifs de réutilisation séparée et les objectifs de recyclage basés sur ce qui est réellement recyclé n’aient été pris en compte. La porte reste toutefois ouverte sur ces questions.

Enfin, je me réjouis de ce vote pour les consommateurs : les magasins de produits électroménagers disposant d’une certaine surface seront désormais obligés de reprendre les petits objets électriques ou électroniques (comme les ampoules ou les téléphones mobiles) même sans acheter un nouvel équipement en retour. Cela permettra d’éviter qu’ils se retrouvent mélangés aux déchets ménagers. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*