ETA : L’Union européenne doit jouer son rôle dans la recherche de la paix

8 septembre 2010
Madame la Présidente, la presse internationale nous a fait part de nouvelles encourageantes venant du Pays basque. Un des protagonistes du conflit armé, l’ETA, vient de prendre une initiative publique en faveur d’une solution politique et pacifique. Leur déclaration évoque la fin des actions militaires, ce qui va plus loin que le simple cessez-le-feu répercuté par les médias, et elle implique l’établissement d’un contrôle international dans lequel l’Union européenne doit prendre toute sa place.

Déjà en Irlande du Nord, l’Union européenne a apporté une contribution décisive à la mise en place puis à la consolidation du processus de paix de 1998. Au Pays basque aussi, l’Union européenne doit faire face à ses responsabilités, qui sont grandes, pour que l’espoir qui renaît aujourd’hui ne soit pas entravé par tous les préjugés que les conservateurs mettent systématiquement en avant. Le Parlement européen doit veiller à saisir toutes les opportunités pour que la paix progresse enfin en Euskadi, qui est au cœur même de l’Union européenne.

Madame la Présidente, j’insiste à nouveau, le conflit basque se déroule au cœur même de l’Union européenne. Il est un abcès dangereux pour la démocratie et l’Union a donc tout intérêt à contribuer activement à une solution pacifique.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*