Education et formation : le Parlement européen définit ses priorités

22 octobre 2013
Le Parlement européen a adopté aujourd’hui un rapport d’initiative définissant ses priorités en matière d’éducation et de formation. Pour Malika Benarab-Attou, eurodéputée EELV, membre de la commission Education et Culture du Parlement, il faut insister sur la participation des publics vulnérables aux systèmes éducatifs, l’acquisition des langues étrangères, la formation des enseignants mais également des adultes. Communiqué.
« Ce rapport est pour nous l’occasion de rappeler aux États membres l’urgence de donner une place et des moyens suffisants à l’éducation et à la formation en Europe. Il insiste sur la participation des publics vulnérables aux systèmes éducatifs, l’acquisition des langues étrangères, la formation des enseignants mais également des adultes, qui reste le parent pauvre du secteur éducatif, avec un taux inférieur à 9 % dans l’Union européenne.

Ce rapport est également pour nous l’occasion de souligner l’importance d’une mise en œuvre effective de la Garantie européenne pour la jeunesse, qui nécessite des financements conséquents et des partenariats de qualité avec le milieu de l’enseignement, les organismes de formation, les services publics de l’emploi et les associations de jeunes.

Je regrette toutefois que la rapporteure, Katariná Neved’alová, ait mis l’accent sur l’importance des partenariats public-privé pour la redéfinition du contenu des enseignements. L’éducation est l’affaire de tous. Nous devrions plutôt encourager la coopération avec les associations, les professionnels des collectivités locales et les élus locaux sur les contenus à transmettre, ainsi que sur les méthodes d’enseignement. »


Malika Benarab-Attou sur l’éducation (21… par EurodeputesEE
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*