Egypte : vers une refonte de la politique euro-méditerranéenne

17 février 2011
Que doit faire l’UE suite au « tsunami démocratique » égyptien et tunisien ? Ce débat était au programme de la dernière session plénière du Parlement européen à Strasbourg. Les contributions de Daniel Cohn-Bendit et Hélène Flautre.
Comme pour la Tunisie, le Parlement européen vient d’adopter une résolution appelant l’Union européenne à améliorer sa stratégie politique et financière afin de contribuer à la transition démocratique de l’Egypte et à l’organisation d’élections libres. Les eurodéputés demandent également un gel des avoirs de tous les dirigeants égyptiens responsables du détournement des fonds publics du pays. Pour Daniel Cohn-Bendit, co-président du groupe des Verts/ALE, il est grand temps que la Commission européenne et les chefs d’Etat des 27 remettent en question la « realpolitik » qu’ils pratiquent depuis des années dans ces parties du monde : « Aujourd’hui, tout le monde reconnait que Moubarak était un dictateur, alors qu’il y a encore un mois, y compris au Parlement européen, peu de voix s’élevaient pour affirmer cette évidence », estime-t-il.


par EurodeputesEE

Que doit faire l’UE pour soutenir la transition de son voisin méditerranéen stratégique ? « D’une part réorienter les fonds destinés à ces pays afin de parvenir à une lutte efficace contre la faim et la misère et empêcher tout tentation islamiste autoritaire, répond Daniel Cohn-Bendit. D’autre part, proposer un envoyé spécial pour accompagner le processus de démocratisation par l’élaboration d’une nouvelle Constitution. » Allant dans ce sens, l’ensemble des eurodéputés ont demandé la mobilisation de tous les instruments financiers de l’UE tels que la Politique européenne de voisinage (PEV), l’instrument européen pour la démocratie et les droits de l’homme et l’instrument de stabilité qui peuvent jouer un rôle crucial en soutenant la transition démocratique de l’Egypte.

« Nous devons maintenant nous atteler à refondre la politique euro-méditerranéenne en prenant appui sur l’énergie et les exigences des sociétés civiles de la région », estime Hélène Flautre, eurodéputé EELV. A l’avenir, les pays de la PEV devront remplir une liste de critères politiques afin d’obtenir le statut dit ‘avancé’ dans leurs relations avec l’UE. La priorité doit être donnée à des objectifs tels que l’indépendance du pouvoir judiciaire, la lutte contre la corruption ou le respect des libertés fondamentales… Une clause qui permet de suspendre tout accord d’association avec un pays tiers en cas de violations graves des droits de l’homme existe déjà : elle doit désormais être mise en œuvre efficacement.

– Les eurodéputés écologistes se sont connectés pour entendre les récits de journalistes et des représentants de la société civile, en direct du Caire. La révolution en temps réel ! Regardez l’enregistrement de l’audition du 15 février 2011 sur la situation en Egypte
Partager cet article

2 commentaires

  • dany dit:
     - 

    Nous devons maintenant nous atteler à refondre la politique euro-méditerranéenne en prenant appui sur l’énergie et les exigences des sociétés civiles de la région », estime Hélène Flautre, eurodéputé EELV. A l’avenir, les pays de la PEV devront remplir une liste de critères politiques afin d’obtenir le statut dit ’avancé’ dans leurs relations avec l’UE. La priorité doit être donnée à des objectifs tels que l’indépendance du pouvoir judiciaire, la lutte contre la corruption ou le respect des libertés fondamentales… Une clause qui permet de suspendre tout accord d’association avec un pays tiers en cas de violations graves des droits de l’homme existe déjà : elle doit désormais être mise en œuvre efficacement.
    Certes la France n’est pas (encore) en dictature, mais il serait plus que temps de lui appliquer la recette vertueuse préconisée par Hélène Flautre, sans attendre une révolution sanglante.

  • fanny dit:
     - 

    le problème est également l’état de l’environnement :
    – qualité et gestion de l’eau ;
    – gestion des déchets ;
    – pollutions ;
    – agriculture …