Frontex: des garanties insuffisantes pour le nouveau mandat de l’agence européenne aux frontières extérieures

13 septembre 2011
Le Parlement européen a approuvé aujourd’hui la révision du règlement de l’agence européenne aux frontières extérieures après des mois de négociations avec le Conseil. Réactions d’Hélène Flautre.
Hélène Flautre, eurodéputée du Groupe Verts-ALE et membre de la Commission des Libertés Civiles, a estimé que :

 » Depuis sa création, Frontex a grandi à l’abri des questions gênantes quant à sa responsabilité dans les graves manquements aux droits fondamentaux mis à jour par nombre de rapports d’ONG.C’est donc tout à l’honneur du Parlement européen d’avoir mis cette question haut sur l’agenda des négociations. J’accueille ainsi avec intérêt la création d’un forum consultatif, d’un officier aux droits fondamentaux ou encore la possibilité de suspendre une opération en cas de violation des droits fondamentaux.

Pour autant, la refonte du mandat ne convainc pas sur la fiabilité des procédures pour adresser les violations aux droits des personnes en l’absence d’observation et de mécanismes effectifs et indépendants. Je regrette que le Conseil n’ait pas consenti à aller plus en avant. C’est pourquoi le Groupe des Verts-ALE a choisi de s’abstenir, et exercera sa plus haute vigilance sur les activités de l’Agence dans le cadre de ce nouveau mandat en exigeant qu’elle soit comptable de ses opérations, à commencer par l’opération Hermès lancée en Méditerranée en février dernier.  »

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*