G20: les Verts questionnent le Conseil en plénière

16 septembre 2009
La séance plénière du Parlement européen ce 16 septembre portait sur la préparation du sommet du G20 à Pittsburg les 24 et 25 septembre prochains. Les déclarations du Conseil et de la Commission ont fait l’objet d’une discussion, lors de laquelle Pascal est intervenu pour poser les questions suivantes.
Lors de la séance plénière du 16 septembre 2009, Pascal Canfin et Sven Giegold, député allemand du Groupe des Verts/ALE, ont posé les questions suivantes à la représentation du Conseil présidé actuellement par la Suède :

– Lors du sommet du G20 à Pittsburg les 24 et 25 septembre 2009 allez vous proposer la création d’une taxe sur les flux financiers qui aurait l’avantage de contribuer à stabiliser le système financier et à lever des fonds pour lutter contre la pauvreté et le changement climatique. Allez vous également proposer la mise en place d’un échange automatique d’informations entre les Etats et les banques qui ouvrent des comptes de non résidents de façon à lutter contre l’évasion fiscale via les paradis fiscaux ?

– Pour lutter contre le changement climatique, les pays du Sud ont besoin d’argent. La Commission européenne a proposé de mettre entre 2 et 15 milliards sur la table chaque année entre 2013 et 2020. Les besoins de financement annuels sont estimés à plus de 100 milliards d’euros. La contribution de l’Union devrait donc se situer autour de 30 milliards d’euros. Quelle sera la position du conseil sur cette question lors du sommet de Pittsburg ?

Quelle est la position du Conseil et de la Commission sur la proposition faite par la Chine lors du précédent G20 de réfléchir à la création d’une monnaie internationale composée d’un panier de monnaies pour remplacer progressivement le role du dollar américain comme monnaie mondiale ?

Quelle est la position du Conseil et de la Commission sur les conditionnalités mises par le FMI aux prêts qu’il accorde aux Etats, et notamment aux Etats européens ? Ces conditionnalités restent d’inspiration libérale et n’ont pas changé depuis la crise. Jugez-vous ces conditions satisfaisantes ?

Partager cet article

Les commentaires sont fermés.