Grand Contournement Ouest de Strasbourg : le Parlement européen demande des compléments d’information à l’Etat français

24 mai 2011
Ce matin, mardi 24 mai 2011, la Commission des Pétitions du Parlement européen auditionnait les pétitionnaires « GCO-Non Merci » et « Alsace Nature » qui contestent le décret du 23 janvier 2008 déclarant d’utilité publique le Grand Contournement Ouest de Strasbourg (GCO). La Commission avait jugé recevable cette pétition pour violation du droit communautaire. Le reproche principal fait au projet : le non respect de la directive Habitats (Natura2000).

Ce matin, mardi 24 mai 2011, la Commission des Pétitions du Parlement européen auditionnait les pétitionnaires « GCO-Non Merci » et « Alsace Nature » qui contestent le décret du 23 janvier 2008 déclarant d’utilité publique le Grand Contournement Ouest de Strasbourg (GCO). La Commission avait jugé recevable cette pétition pour violation du droit communautaire. Le reproche principal fait au projet : le non respect de la directive Habitats (Natura2000)*.

Après avoir entendu les pétitionnaires, représentés par Luc Hubert sur le contexte du dossier et Pierre-Antoine Deetjen sur les éléments juridiques, les parlementaires ont demandé des justifications et compléments d’information à l’Etat français concernant l’impact du projet sur les trois principales espèces menacées : le grand hamster, le pélobate brun et le crapaud vert.

Pour Sandrine Bélier, députée européenne Europe-Ecologie-Les Verts : « Le Parlement européen vient d’envoyer un signal important. Il rejoint l’avis d’une grande partie de citoyens alsaciens qui s’oppose à ce projet, particulièrement destructeur sur le plan social et environnemental, depuis des années. La préservation du grand hamster a pris aujourd’hui une dimension emblématique pour la protection de la nature au niveau européen. »

Et l’eurodéputée d’ajouter : « Le projet de GCO aboutit à condamner la présence du grand hamster en France. Au lendemain de l’annonce des stratégies européenne et nationale pour la biodiversité, et face au constat d’échec des politiques précédentes de lutte contre la perte de la biodiversité, la cohérence et la responsabilité doivent conduire à abandonner ce projet des années 60 dont l’inutilité est avérée. S’assurer de la préservation du grand hamster en Alsace est l’assurance d’une politique qui garantit le bien-être et le cadre de vie des habitants touchés par le projet, et obligera les autorités nationales et locales à repenser leur plan de mobilité. »

* Pour les espèces suivantes : le crapaud vert, le pélobate brun et le grand hamster. A noter que la population du grand hamster en France est passée de 1.167 en 2001 à un chiffre variant entre 161 et 174 en 2007. La France fait l’objet d’une procédure de manquement lancée en septembre 2009 par la Commission européenne pour sa protection insuffisante du grand hamster, notamment en Alsace. L’arrêt de la Cour de Justice de l’Union Européenne sera rendu le 9 juin prochain.

Partager cet article

2 commentaires

  • Philippe Ployé dit:
     - 

    Message pour Sandrine Bélier,

    Habitant Vendenheim , inquiet des nuisances que le GCO occasionnera sur notre habitat, révolté de voir notre environnement saccagé ( celui des humains , mais aussi des espèces menacées par ce projet), je vous pose la question : Que faire de plus pour empêcher ce projet ??
    Profiter de la décision du 9 Juin 2011 de la cour de Justice de l’UE pour relancer des actions de contestation?
    – Manifestations/Marches de protestation ?
    – Signature de pétitions ( papier , Web … )?
    – Utiliser la vitrine médiatique des prochaines elections ?

    Je pense que beaucoup sont comme moi , qui voudraient faire quelque chose car ils sentent que leur environnement leur échappe et sont démunis face aux politiciens régionaux ( hors CUS ) qui poussent ce projet insensé.

    • fk 67 dit:
       - 

      Avez vous songé une minute aux nuisances que subissent les 150 000 habitants de la CUS qui vivent à moins de 500 mètres de l’A35 avec ses 180 000 véhicules par jour? Moi qui habite en ville à Strasbourg je subis certainement les nuisances provoquées par votre véhicule lorsque vous empruntez cette autoroute au droit de Strasbourg!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*