L’initiative citoyenne européenne sur l’eau acceptée par la Commission

La Commission européenne vient d’accepter l’initiative citoyenne « Right2Water » qui défend l’eau et l’assainissement comme un droit humain et un bien public. Elle doit désormais proposer une législation européenne pour protéger l’accès à l’eau en Europe. C’est la première fois qu’une Initiative citoyenne européenne (ICE) est prise en compte par l’exécutif. Il faut maintenant passer à l’action !
Pour Sandrine Bélier, eurodéputée EELV :

«  Nous vivons un moment historique pour la démocratie européenne et la préservation de l’environnement. Avec 1 884 790 d’Européens et d’Européennes, les organisateurs de cette ICE ont su relever le défi d’une campagne européenne et ont obtenu le soutien de leurs représentants du Parlement européen. Premier et unique instrument de démocratie participative directe, l’ICE bouleverse la prise de décision européenne. Pourtant, la Commission aurait dû soumettre une proposition législative dès aujourd’hui. Le passage des discours aux actes sera un nouveau pas décisif pour l’Europe des citoyens. »

Pour José Bové, eurodéputé EELV :

« Peut-on accepter qu’une famille n’ait plus d’eau courante parce que les politiques d’austérité l’ont plongée dans la misère ? C’est cette question que plus de 1,8 million de personnes adressent à l’Europe. Pour moi la réponse est limpide : non, bien entendu, car l’eau est un droit et non une marchandise. La mobilisation massive et le travail de centaines d’associations ont donc donné leurs fruits, et je les félicite pour leur détermination. J’attends de la Commission européenne qu’elle se mette rapidement à l’ouvrage pour traduire cette demande légitime en actes concrets. »

Pour Michèle Rivasi, eurodéputée EELV :

« 1,8 million de citoyens européens ont su se mobiliser pour que l’eau et l’assainissement soient reconnus comme des droits humains. Leur voix a été entendue, en plein pendant les négociations opaques sur le traité transatlantique de libre-échange et d’investissement entre l’UE et les Etats-Unis qui, s’il était adopté, serait une grande menace pour les services publics en général. Non, l’eau n’est pas une marchandise et ne doit jamais le devenir !

Aujourd’hui, la démocratie participative européenne a remporté une victoire historique, malgré le climat de défiance face aux institutions et à la bureaucratie de ‘Bruxelles’. Cette grande première constitue un précédent extrêmement encourageant pour les futures ICE. La Commission européenne doit maintenant proposer un texte législatif pour protéger l’accès à l’eau. Les écologistes seront vigilants à ce que les paroles soient suivies d’actes concrets sans tarder. »

– Connectez-vous au site de la campagne L’eau et l’assainissement sont un droit humain !

Partager cet article

2 commentaires

  • pier jak gillet dit:
     - 

    A propos des futurs ICE, j’aimerais qu’on m’explique, pourquoi n’y en a t-il pas une concernant le traité transatlantique de libre echange et d’investissement, merci.

  • guerrero dit:
     - 

    On parle souvent du déficit démocratique des institutions européennes. Voilà un bel exemple du contraire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*