Hélène Flautre interpelle le ministre Valls

3 octobre 2013
Une semaine avant l’adoption d’une résolution au Parlement européen sur la réponse européenne à la crise des réfugiés syriens, Hélène Flautre interpelle le ministre de l’Intérieur Manuel Valls sur la situation des exilés syriens à Calais.

Hier, une cinquantaine d’exilés lançaient un appel pour dénoncer leur conditions de vie indignes et les expulsions répétées à Calais et pour demander aux autorités françaises de leur permettre de continuer leur chemin vers l’Angleterre.

 » Nous sommes les syriens ici à Calais. Nous sommes ici depuis maintenant un ou deux mois. Le gouvernement français et la police nous ont très mal traité et n’ont montré aucun intérêt pour notre situation. Ils nous ont systématiquement expulsé de nos maisons pour nous mettre à la rue. A chaque fois que nous trouvons un endroit où rester, la police viens et nous arrête, détruisant nos effets personnels et fermant le lieu.

Il n’y a pas d’endroit sécurisé où nous pouvons trouver refuge à Calais, nous sommes juste ici pour une chose et c’est demander l’asile en Angleterre. Beaucoup d’entre nous ont de la famille et des amis là-bas que nous aimerions voir et avec qui nous désirerions vivre. Il y a aussi une forte communauté syrienne en Angleterre, plus forte qu’en France.

Nous sommes maintenant en train de manifester dans le port de Calais, et nous ne partirons pas avant qu’ils nous laissent passer en Angleterre. Nous exigeons qu’une personne de l’ « UK home office » vienne nous parler et étudie notre situation. Nous avons le droit de demander l’asile en Angleterre, mais comment arriver là-bas ? Il n’y a pas de moyen légal de traverser.

Nous sommes environ 65 syriens au port en ce moment, avec nos familles, des femmes âgées, des mères, des enfants, le plus jeune ayant trois ans, des amis, et plus de 50 agents de police. Nous avons le droit de mener une vie paisible et nous avons malheureusement une guerre en Syrie. Nous avons besoin d’aide rapidement. Nous recherchons la sécurité et un refuge en Europe, mais nous ne l’avons pas encore trouvé et nous espérons le rencontrer en Angleterre.  »

Ci-dessous le courrier envoyé au Ministre de l’Intérieur par Hélène Flautre:

LettreMinistreValls 03102013.pdf

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*