Karima Delli en campagne pour le droit de vote à 16 ans

12 septembre 2012
Une campagne interne au Parlement européen vient d’être lancée afin que les eurodéputés adoptent une position officielle sur le droit de vote à 16 ans dans chacun des Etats de l’Union européenne, ainsi que sur le développement de l’éducation civique. Karima Delli, eurodéputée EELV, est signataire de cette ‘déclaration écrite’.
A part en Autriche, dans plusieurs régions allemandes et plusieurs cantons suisses, et enfin en Croatie où les jeunes pour voter dès 16 ans s’ils ont un emploi à temps complet, aucun pays européens n’a pour le moment choisi d’abaisser l’âge minimal pour accéder au droit de vote. Le Conseil de l’Europe, chargé de veiller au respect des droits de l’Homme en Europe, a pourtant voté une résolution en juin 2011 appelant ses Etats-membres à s’y résoudre… Pour mettre ce débat au menu du Parlement européen, Karima Delli et plusieurs eurodéputés de divers bords politiques proposent à leurs collègues parlementaires de signer une ‘déclaration écrite’.

Pourquoi donner le droit de vote aux jeunes entre 16 et 18 ans ? Tout d’abord, parce qu’il existe aujourd’hui un déséquilibre entre les devoirs qui pèsent sur les jeunes dès l’âge de 16 ans, et leurs droits, dont le droit de vote est l’un des plus fondamentaux. Ainsi, dans la plupart des pays européens, dont la France, les jeunes de 16 à 18 ans payent des impôts et des cotisations sociales lorsqu’ils travaillent, ils participent aux élections professionnelles, ils peuvent être entendus par la justice et condamnés pénalement.

Cela permettra d’améliorer la participation démocratique des citoyens européens. Ainsi, les études scientifiques montrent la corrélation entre précocité et durée de la participation électorale. Faire confiance aux jeunes, en leur permettant de jouir du droit de vote, mais aussi en développant en parallèle l’éducation civique, permettrait donc de les responsabiliser face à leur responsabilité de citoyen, bref, à en faire des citoyens mieux informés et plus actifs.

– Lira la suite de cet article sur le site de Karima Delli
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*