L’Union européenne doit soutenir et accompagner la transition démocratique tunisienne

2 février 2011
De retour de mission en Tunisie avec Eva Joly (du 26 au 28 janvier dernier), Hélène Flautre revient sur la situation actuelle du pays. La Tunisie, suite à la chute de Ben Ali, est aujourd’hui un pays transformé. Plus rien ne sera comme avant et pour l’UE, il n’est pas trop tard pour bien faire ! L’UE doit tirer les leçons d’une politique euro-tunisienne qui aura pendant 23 ans légitimé un dictateur. Cette soif de démocratie des tunisiens, soutenue et encouragée par les Verts depuis toujours, doit maintenant l’être par l’Union européenne. L’Union peut jouer un rôle essentiel dans le soutien politique et financier à toutes les composantes de la société civile tunisienne qui œuvrent à la transition démocratique dans le respect de la volonté du peuple.

par EurodeputesEEHélène Flautre revient sur la situation en Tunisie

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*