La France ne respecte pas les règles européennes qui encadrent les bonus des banquiers

9 mai 2011
C’était la Une de Libération samedi. La France n’a pas transposé en droit national la partie la plus ambitieuse de la directive européenne sur les bonus des traders et des dirigeants des banques.

Une info que j’ai révélée: alors que la directive votée en juillet dernier prévoit que les parts fixes et variables de la rémunération doivent être « équilibrées », cette notion a disparu de l’arrêté du 13 décembre 2010 qui transpose le texte européen. Or cet « équilibre » est un élément déterminant de la réforme car il modifie considérablement la structure des rémunérations des banquiers. Il est aujourd’hui courant que la partie variable, le bonus, représente 3, 5 ou 10 fois la rémunération fixe, poussant ainsi les financiers à des prises de risques extravagantes et dommageables pour l’intérêt général, comme la montré la crise de 2008.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*