La Lorraine mérite mieux que les gaz et pétroles de schistes

17 septembre 2011

La compagnie pétrolière Elixir Petroleum vient d’annoncer que le sous-sol de la Lorraine renfermerait des quantités importantes de pétrole et de gaz de schiste mais également des réserves non négligeables d’hydrocarbures conventionnels (pétrole et gaz). Le groupe indique que son permis « Moselle » dans l’est de la France contiendrait notamment jusqu’à 164,7 milliards de barils de pétrole de schiste. Cette déclaration, qui intervient une semaine après l’annonce de la découverte de pétrole au large de la Guyane, occulte totalement les dangers qui pèsent sur l’environnement et les populations de Lorraine.

Pour Sandrine Bélier,, Euro-députée EELV : « Les informations qui ont été rendues publiques aujourd’hui par Elixir Petroleum sur les possibles réserves d’hydrocarbures conventionnels et non conventionnels en Lorraine ne doivent pas faire oublier les impacts environnementaux et sanitaires désastreux des techniques d’exploitation de ces gaz et hydrocarbures. Il est inacceptable que les habitants de Lorraine se voient imposer des menaces à leur environnement, à leur cadre de vie, à leur santé, pour des choix énergétiques qu’ils n’ont pas choisis. »

La Lorraine particulièrement touchée par le déclin économique de l’industrie sidérurgique sans anticipation de conversion de son territoire mérite mieux que le développement qu’on lui réserve. Entre la centrale nucléaire de Cattenom, le projet de central gaz d’Hambregie, le projet ULCOS de stockage de CO2 et maintenant l’annonce de potentielles exploitations de gaz et pétroles de schistes. Il est temps de dire stop aux énergies du passé et de se donner les moyens d’une dynamique énergétique qui garantisse le bien être des lorrains et lorraines et un développement responsables et durables, créateurs d’emplois et de revenus à court, moyen et long termes.

« Il est temps d’arrêter de mettre en avant les énergies fossiles et d’agir véritablement pour la mise en place de solutions durables basées sur les énergies renouvelables qui constituent la clé de notre transition énergétique en cohérence avec les politiques européennes tant de préservation de l’environnement, que de développement des énergies renouvelables et réduction de nos émissions de CO2. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*