La Recherche et l’innovation : outils de transformation écologique et sociale de nos régions

23 juin 2011
La Recherche et l’innovation : outils de transformation écologique et sociale de nos régions

Dans le cadre de nos discussions sur le livre Vert « Quand les défis deviennent des chances : vers un cadre stratégique commun pour le financement de la recherche et de l’innovation dans l’Union européenne (8ème programme -cadre) » de la Commission européenne, je suis rapporteur pour le groupe des Verts européens d’un avis. Il s’agit de donner des recommandations pour le développement régional dans la stratégie européenne de la Recherche.

Le défi de la recherche est une chance, une opportunité pour l’avenir des régions européennes, d’intégrer la notion de développement durable, de la refléter clairement dans l’allocation des fonds régionaux … dans le but de créer des emplois durables, de promouvoir le développement local et régional et d’assurer un bien-être aux régions européennes.

Nous souhaitons que la Commission oriente la Recherche et l’Innovation vers la transformation écologique. La conversion englobe des secteurs entiers de l’économie permettant à la fois de maintenir le nombre d’emplois existants et d’en créer de nouveaux.

Plus d’écologie est synonyme de plus d’emplois non délocalisables, c’est assurer l’emploi d’aujourd’hui et de demain, c’est garantir le développement local de nos régions.
Avec la lutte contre le changement climatique, l’efficacité énergétique, les nouveaux processus industriels, les transports alternatifs mais également l’agriculture locale et biologique, la préservation de la biodiversité, l’aménagement des territoires, le recyclage, l’entretien et la réparation pour assurer la durabilité de nos produits, le développement des services de proximité, l’artisanat, autant de domaines financés par ailleurs par les fonds structurels.

Bien que l’Europe se soit fixé pour objectif d’augmenter le volume global des investissements pour le porter à 3%du PIB en 2020, seuls six pays consacrent actuellement plus de 2% de leur PIB à des investissements dans la Recherche et l’Innovation (Allemagne, Autriche, Danemark, Finlande, France et Suède)

Réorienter l’effort de recherche implique de ne plus concentrer le soutien à la recherche sur le seul développement économique. Il s’agit d’intégrer pleinement les dimensions environnementales et sociales dans la définition des politiques de recherche, de favoriser la diffusion la plus large de la connaissance et les échanges entre chercheurs et citoyens. Le soutien européen aux innovations, c’est à dire les fonds régionaux, doit dépendre de leur intérêt écologique et social.

J’ai donc déposé des amendements en ce sens, cet avis sera soumis au vote mi-juillet.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*