La promotion des territoires

7 septembre 2009
L’Union européenne réunit 27 Etats mais aussi plusieurs centaines de régions, bassins de vie, pays ou terroirs, forts de leurs singularités économiques et culturelles, dépositaires chacune et chacun d’une part du patrimoine européen. Sans ce tissus métissé de territoires, l’Europe ne serait pas ce qu’elle est devenue : une mosaïque paisible de peuples solidaires.
Les politiques européennes, qu’elles s’appliquent à la lutte contre le changement climatique, à la préservation de la biodiversité, à la reconversion économique ou au progrès social, ne pourront se déployer que si elles s’appuient sur la réalité régionale constitutive du continent et la renforcent. C’est là que ça se passe et que les changements écologiques pourront donc s’opérer. C’est à partir des régions que l’Europe se renforcera, à l’inverse d’une indistincte globalisation uniforme. C’est par l’échelon régional que l’Europe fédérale parviendra à s’imposer.
Comment maintenir cette diversité territoriale, comment éviter que les plus fortes régions n’écrasent les plus faibles, comment soutenir en même temps innovations et identités,comment concilier transversalité et subsidiarité ? C’est ce travail d’équilibre – qui passe par une répartition équitable des aides financières – que nous nous efforcerons de mener au sein de la commission
Partager cet article

Les commentaires sont fermés.