Non classé

La troublante éviction du commissaire européen à la santé lève un voile sur le poids des lobbies

10 janvier 2013
Les eurodéputés écologistes demandent une enquête sur une affaire impliquant l’industrie du tabac. Article de Jean-Pierre Stroobants paru dans Le Monde ce 11 janvier 2013.

En réclamant, mercredi 9 janvier, la mise sur pied d’une commission spéciale chargée d’enquêter sur la démission forcée, le 16 octobre 2012, du commissaire à la santé, le Maltais John Dalli, le groupe des Verts au Parlement européen a relancé la polémique sur un dossier resté mystérieux. Mais qui pourrait éclabousser jusqu’à l’entourage du président de la Commission, José Manuel Barroso, et amène de nouveau à s’interroger sur les pratiques du lobbying à Bruxelles, le respect de prétendues règles de transparence et les collusions entre d’anciens membres des institutions et les milieux industriels.

John Dalli a quitté son poste à l’issue d’une entrevue houleuse avec M. Barroso. Le président de la Commission européenne avait alors en main un rapport de l’Office de lutte antifraude (OLAF) indiquant que Silvio Zammit, un homme d’affaires maltais membre du parti de M. Dalli, aurait tenté d’obtenir pour celui-ci 60 millions d’euros de la société Swedish Match en échange de modifications dans une directive antitabac alors en préparation. Le snus, une pâte de tabac à chiquer, interdite dans l’Union – sauf en Suède – depuis 1992 aurait, en échange, été autorisé à la vente.

(…)

Lire la suite sur le site internet du journal Le Monde

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*