Les ventes à découvert vont être placées sous surveillance

20 octobre 2011
Les législateurs européens ont décidé mardi soir d’interdire la détention de CDS souverains à nu.
Le temps où les autorités de marché nationales avançaient en ordre dispersé contre la spéculation à la baisse est en passe d’être révolu. Mardi soir, les législateurs européens ont enfin trouvé un accord sur l’encadrement des ventes à découvert et des contrats d’assurance (CDS) sur dette souveraine. « Si le texte avait été en vigueur cet été, l’Esma – l’Autorité européenne des marchés – aurait pu s’autosaisir de la chute des valeurs financières et décider – ou non – une interdiction des ventes à découvert », explique l’eurodéputé Pascal Canfin, rapporteur du texte.

Lire la suite ici.

Partager cet article

Les commentaires sont fermés.