Les ventes à découvert vont être placées sous surveillance

20 octobre 2011
Les législateurs européens ont décidé mardi soir d’interdire la détention de CDS souverains à nu.
Le temps où les autorités de marché nationales avançaient en ordre dispersé contre la spéculation à la baisse est en passe d’être révolu. Mardi soir, les législateurs européens ont enfin trouvé un accord sur l’encadrement des ventes à découvert et des contrats d’assurance (CDS) sur dette souveraine. « Si le texte avait été en vigueur cet été, l’Esma – l’Autorité européenne des marchés – aurait pu s’autosaisir de la chute des valeurs financières et décider – ou non – une interdiction des ventes à découvert », explique l’eurodéputé Pascal Canfin, rapporteur du texte.

Lire la suite ici.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*