Loi sur les médias en Hongrie : la Commission et le Conseil doivent prendre des mesures contre la nouvelle loi sur les médias en Hongrie

10 janvier 2011
Bruxelles 22.12.2010

Concernant la loi sur les médias que le parlement hongrois vient d’adopter , Daniel Cohn-Bendit et Rebecca Harms, coprésidents du Groupe des Verts/ALE, ont déclaré ce qui suit:

Daniel Cohn-Bendit :

« La loi sur les médias que vient d’adopter le parlement hongrois représente une mise sous tutelle intolérable pour un pays membre de l’UE. Cette nouvelle loi, clairement répressive, est en contradiction totale avec le Traité européen, la Charte des droits fondamentaux et la Convention européenne des droits de l’Homme. Le Groupe des Verts/ALE demande par conséquent au Président de la Commission européenne, M. Barroso, de prendre les mesures nécessaires, sur base de l’article 7 du Traité de l’UE, afin d’obtenir le retrait de cette loi sur les médias. »


Rebecca Harms:

« Si la Commission ou le Conseil devaient ne pas réagir, à ce moment là, il incomberait au Parlement européen, dès sa session du mois de janvier, de faire pression sur la Commission européenne, et sur M. Van Rompuy, afin qu’ils prennent les mesures adéquates contre ce qu’il faut bien interpréter comme une violation des valeurs de l’UE. Les Verts au PE insisteront afin que la situation en Hongrie soit débattue en session plénière du mois de janvier, ils espèrent cependant que la Commission ne tarde pas davantage à mener une action contre cette loi sur les médias ».

Partager cet article

2 commentaires

  • VM dit:
     - 

    J’apprécie le positionnement exprimé ici.

    Néanmoins, à ce jour, quoi de plus ?
    D.Conh-Bendit évoquait des mesures nécessaires, sur base de l’article 7 du Traité de l’UE à l’encontre de la Hongrie ?

    Qu’en est-il ? Pour quels effets ?

    Pour citer Bernard Guetta dans sa chronique d’hier: « Qu’on fait les 26 autres pays membres et la Commission ? Ils ont maugrée, réprouvé et sont, à ce jour, passés à autre chose. ».

    Je suis consterné par une telle apathie des institutions européennes dont Europe Ecologie est un acteur, et j’estime que la Hongrie n’est pas digne de présider l’Union Européenne.