Non classé

Lutte contre l’homophobie : l’Union Européenne a une responsabilité particulière

17 mai 2010
« Si tous les Etats membres reconnaissent la persécution en raison de l’orientation sexuelle et de l’identité de genres comme un motif valide pour l’octroi de l’asile, les législations nationales n’en demeurent pas moins encore très disparates et le droit communautaire impropre à garantir un niveau de protection suffisant. C’est pourquoi, je demande qu’à l’occasion de la mise en place du bureau européen d’appui en matière d’asile, des lignes directrices pour le traitement de demandes d’asile prennent spécifiquement en considération non seulement la criminalisation, mais aussi la discrimination qui est opposée aux personnes LGBT. Par exemple, le fait que le pays d’origine permette de vivre l’homosexualité de manière privée ne saurait suffire à motiver un refus d’octroi de l’asile, ce serait en effet nier toute l’atmosphère pesante et parfois haineuse à leur égard au sein de la société ».

Partager cet article

Les commentaires sont fermés.