Migrants de Calais : l’urgence d’une vraie solution

Alors que le ministre de l’Interieur est attendu ce lundi 4 mai pour l’«inauguration» du centre d’accueil des migrants à Calais dans les prochains jours, Karima Delli et Eva Joly, députées européennes réagissent :

«L’accueil de jour pour migrants du centre Jules-Ferry à Calais a fini par ouvrir complètement lundi 13 avril. Autour de lui s’est constitué au fil des semaines un véritable « Sangatte à ciel ouvert », un bidonville plus ou moins toléré par les autorités.

Cette situation résulte du plan Cazeneuve, financé par les le Royaume-Uni, la France et l’Union Européenne… elle est pourtant bien loin d’être idéale, bien plus guidée par la volonté d’éloigner du centre-ville de Calais les migrants et de sécuriser le port que par un souci de trouver une solution pérenne aux problèmes rencontrés.

Pour faire face à cette situation intolérable, les initiatives citoyennes se multiplient, dans un cadre un peu incertain, dans un contexte de violences répétées sur les migrants : heureusement que, les bénévoles, les militants, les associations sont là pour intervenir au quotidien, mais ni leur action ni un simple accueil de jour ne régleront le problème auquel notre pays est confronté.

Alors que les drames en Méditerranée se multiplient, l’Europe doit réagir. La réponse à la détresse des migrants et des collectivités qui ne peuvent gérer seules ces situations doit être coordonnée au niveau européen.

La solution à la question de l’accueil des migrants doit être européenne, et passe par la remise à plat des législations sur l’accueil et la migration, par la mise en place d’un statut européen du réfugié. Sur le terrain, l’Europe peut agir, et pourrait soutenir un projet-pilote ambitieux d’accueil et d’insertion, construit en concertation avec les autorités locales, les associations, les habitants et les migrants eux-mêmes.

Chaque jour, partout en Europe, les discours de haine et de rejet de l’autre progressent. Ne perdons pas de temps avec des solutions illusoires, ni justes, ni efficaces, et travaillons immédiatement, tous ensemble, à une politique européenne d’intégration pour le XXIe siècle.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*