Migration : une opération de sabordage franco-allemande

1 juin 2015
Face à l’afflux de migrants en Méditerranée, la France et l’Allemagne viennent de publier ce lundi une proposition commune qui s’oppose aux critères de répartion proposés par la commission européenne :
Pour Eva JOLY, eurodéputée Europe Ecologie :

«A deux semaines d’une rencontre des ministres de l’intérieur consacrée à la proposition de la Commission sur la répartition des demandeurs d’asile entre Etats membres, cette position commune franco-allemande est minable ! Il s’agit purement et simplement d’une opération de sabordage que lancent main dans la main le ministre socialiste français Cazeneuve et le ministre conservateur allemand Maizière. En repoussant cette proposition et en refusant toute solidarité avec les pays qui accueillent en premier lieu les migrants, ils retardent encore la mise en place des mesures d’urgence vitales pour les migrants et découlant des principes et obligations internationales de l’Union européenne.

Les deux ministres tentent d’enliser l’action européenne dans un débat sur l’équilibre entre responsabilité et solidarité, mais ce dont la politique migratoire européenne a besoin, c’est d’une véritable volonté politique pour trouver une résolution à cette crise humanitaire. En renvoyant dos-à-dos les Etats européens, le couple franco-allemand n’oeuvre ni pour la solidarité, ni pour la responsabilité, et ne constitue pas un « moteur » pour l’Europe mais bien plutôt un frein irresponsable et démagogique à la réponse que notre continent doit apporter aux êtres humains qui continuent de périr en mer. Il faut bien au contraire se saisir de la proposition de la Commission pour enfin mettre en place des mesures concrètes d’accueil et d’intégration des migrants.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*