Non classé

« Monsieur Orbán, l’UE n’est pas un paillasson sur lequel on s’essuie les pieds »

23 janvier 2012
Le 2 janvier dernier, plus de 70 000 personnes manifestaient dans les rues de Budapest pour dénoncer la nouvelle constitution hongroise, très nationaliste, tout juste entrée en vigueur. En instaurant des réformes controversées de la justice, de la loi électorale, de la banque centrale et des médias, elle renforce dangereusement le pouvoir du Premier ministre Viktor Orbán (FIDESZ) au pouvoir depuis avril 2010 et fort d’une majorité de deux-tiers au parlement national. En ce début 2012, et tout au long de la présidence hongroise de l’Union européenne de janvier à juillet 2011, les eurodéputés Europe Ecologie – Les Verts se sont mobilisés contre le verrouillage de l’appareil d’Etat dans un pays membre de l’UE. Retrouvez toutes leurs interventions dans ce dossier !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.