Pêche : les requins valent plus que leur aileron

10 janvier 2011
423 députés européens ont signé la déclaration écrite déposée par Jean-Paul Besset pour demander un renforcement de la réglementation sur la protection des requins. Il est grand temps de mettre fin au « shark finning » – la découpe des ailerons en pleine mer.
Au Parlement européen, les déclarations écrites permettent de lancer ou relancer un débat portant sur un sujet qui entre dans les compétences de l’Union. Lors de la dernière session plénière de l’assemblée, la moitié des députés européens ont soutenu l’initiative de Jean-Paul Besset pour renforcer la réglementation de protection du requin. Cette espèce déjà fragile est menacée par la pratique du « shark finning » qui consiste à mutiler les animaux en coupant leurs ailerons – destinés à l’alimentation – et en rejetant leur carcasse inutiles en mer.


par EurodeputesEE

« C’est un signal fort à l’attention de la Commission européenne », a déclaré Jean-Paul Besset, membre de la commission Pêche du Parlement européen. L’interdiction de l’enlèvement des nageoires de requins imposée par l’Union européenne est pour le moment la moins stricte du monde. Des dérogations permettent encore de débarquer les nageoires et les carcasses séparément, et certaines fixent un ratio trop élevé entre le poids des nageoires et celui des carcasses. Cette action rappelle donc à la Commission qu’elle doit remédier aux failles de sa réglementation comme elle s’était engagée à le faire il y a quelques années. Elle doit interdire ni plus ni moins l’enlèvement des nageoires à bord des navires, d’ici le deuxième anniversaire du plan d’action communautaire pour la conservation et la gestion des requins en février 2011.

La découpe des nageoires donne lieu à une réduction extrême des populations de requins déjà caractérisées par une croissance lente. En Europe, un tiers des espèces de requins connues sont menacées d’extinction. La plupart des scientifiques et l’Union internationale pour la conservation de la nature et de ses ressources (UICN) recommandent que les requins soient débarqués avec leurs nageoires naturellement attachées.

Partager cet article

Les commentaires sont fermés.