Phytosanitaire : les produits « biocides » sous contrôle

19 janvier 2012
Le 19 janvier 2012, le Parlement européen a adopté un accord révisant les règles européennes en matière de biocides, ces substances actives destinées à éliminer les organismes nuisibles comme les insectes, les bactéries ou les microbes nocifs pour la santé humaine ou animale. Sont concernés les désinfectants ménagers, les produits anti-parasitaires… Réaction de Michèle Rivasi, eurodéputée EELV.
« Les nouvelles règles adoptées aujourd’hui vont permettre de réduire les impacts, potentiellement sérieux, des biocides sur la santé publique. Les eurodéputés Verts ont voulu s’assurer que les substances les plus dangereuses, comme les perturbateurs endocriniens ou les substances cancérigènes, ne seront plus utilisées dans les produits biocides (sauf lorsqu’un danger très sérieux requiert leur utilisation, sous peine d’avoir des effets disproportionnés en matière de sécurité).

Par exemple, le « fumarate de diméthyle » (un produit anti-moisissure utilisé par des industries chinoises dans le traitement des canapés, des chaussures, des sacs…) avait contaminé des milliers d’acheteurs, victimes de brûlures et de démangeaisons. Nous avons donc demandé que tous les articles traités soient étiquetés afin que le consommateur soit informé.

Je suis également heureuse des dispositions prises sur les nanomatériaux. Ces minuscules particules se retrouvent de plus en plus dans les biocides, et vue l’incertitude sur ce sujet, il est plus prudent de mettre en place des contrôles spécifiques pour les produits qui en contiennent. Désormais, les substances comme le nano-argent seront soumises à une autorisation particulière, et devront être évaluées séparément ainsi qu’étiquetées.

Enfin, les Verts accueillent très favorablement les provisions finales sur les autorisations des produits, qui permettront aux Etats-membres d’appliquer des règles plus strictes pour protéger la santé humaine et l’environnement. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*