Quelles leçons tirer de la crise irlandaise ?

19 novembre 2010
L’Europe va très probablement prêter entre 40 et 90 milliards d’euros à l’Irlande dans les prochains jours. Argent que l’Europe va se procurer elle-même sur les marchés à un prix très inférieur à celui auquel l’Irlande peut s’endetter directement. Cet argent permettra à l’Irlande de financer moins cher sa dette publique, mais surtout il servira à éponger les pertes enregistrées par les banques irlandaises.
Faut-il prêter cet argent? Oui, pour deux raisons. D’une part les difficultés d’un membre de la zone euro liées à sa dette publique ont des répercussions sur les autres membres les plus fragilisés (Espagne, Portugal…), il est donc légitime d’éteindre l’incendie avant qu’il ne se propage. D’autre part, et c’est dans le cas irlandais l’élément principal, une faillite du système bancaire irlandais aurait des conséquences majeures sur les autres banques européennes, principalement britanniques, allemandes et françaises. Sans parler des conséquences sociales, bien entendu, car même si l’Irlande s’est enrichie depuis son accession à l’Union européenne, les inégalités sociales y sont toujours particulièrement criantes….

La suite sur le blog libé.fr

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*