Réguler pour pousser les banques à des transactions plus vertueuses

12 février 2012
L’un de ses négociateurs, l’eurodéputé Pascal Canfin, vient de publier un petit ouvrage grand public, « Ce que les banques vous disent et pourquoi il ne faut presque jamais les croire », dans lequel il démonte les arguments avancés par les banques, et propose des solutions alternatives.
Au-delà du Pacte budgétaire, qu’il qualifie d' »inutile », le Parlement européen tente de reprendre la main sur les marchés financiers, afin d’encadrer et de mieux réglementer les transactions. L’un de ses négociateurs, l’eurodéputé Pascal Canfin, vient de publier un petit ouvrage grand public, « Ce que les banques vous disent et pourquoi il ne faut presque jamais les croire », dans lequel il démonte les arguments avancés par les banques, et propose des solutions alternatives.

« 30 ans de déréglementation financière ont créé une sorte de monstre, et il faut remettre le monstre dans sa boîte ». Pascal Canfin sait de quoi il parle. Ancien journaliste économique, député européen du groupe des Verts depuis 2009, il est devenu l’un des spécialistes de la crise, membre de la commission des affaires économiques, vice-président de la commission spéciale « crise financière » du Parlement européen, il a négocié les lois portant sur les fonds spéculatifs, les bonus des traders, les agences de notation, a été rapporteur sur les CDS à nu et les produits dérivés. Il est à l’origine de l’ONG Finance Watch, lancée avec une vingtaine d’eurodéputés des différents groupes politiques

En lien ici.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*