Roms : le PE adresse un message sans équivoque aux gouvernements tentés par des pratiques inacceptables

9 septembre 2010
Roms Le PE adresse un message sans équivoque aux gouvernements tentés par des pratiques inacceptables

Ce jeudi 9 septembre 2010, le Parlement européen vient d’adopter une résolution demandant que cessent immédiatement les reconduites de centaines de Roms de la France vers la Bulgarie et la Roumanie (337 en faveur, 245 contre et 51 abstentions). Le Groupe des Verts/ALE a défendu cette position avec vigueur et se réjouit de ce que la majorité des eurodéputés ait soutenu cette position.

Réagissant immédiatement après le vote, Mme Hélène Flautre, membre de la commission des libertés publiques et coordinatrice de la résolution sur les Roms pour le Groupe des Verts/ALE a déclaré que :

« Le Groupe des Verts/ALE se félicite du vote du Parlement européen qui a pleinement joué son rôle de garde fou afin de préserver les valeurs fondamentales au sein de l’UE. Refusant de passer sous silence la situation de la France, le Parlement européen n’en oublie pas moins de critiquer la réponse tardive et limitée de la Commission. En effet, ces expulsions constituent un test crucial pour l’Europe quant à sa capacité à respecter ses propres droits inscrits dans la Charte des Droits fondamentaux. Il est de la responsabilité de la Commission de prendre les mesures qui s’imposent, en commençant par finaliser au plus vite son rapport d’analyse sans se contenter de n’y associer que le gouvernement présumé coupable.

Voici une étape importante pour la crédibilité de notre institution. Mais la bataille pour le respect des droits des minorités n’est pas parvenue à son terme, loin de là. Il faut maintenant, à l’échelle européenne, que tous les droits des minorités soient reconnus et effectifs. Cela touche tant le droit de résidence, l’accès à la scolarité, à la santé, au marché de l’emploi, au logement qu’à la représentation politique et la liberté de circulation. Nous attendons de la Commission et des Etats-membres qu’ils s’engagent désormais concrètement dans la mise en œuvre d’une stratégie européenne pour l’inclusion des Roms.

Le Gouvernement français, ou tout autre gouvernement de l’UE, ne peut entretenir les discriminations multiples, qui frappent les citoyens européens les plus vulnérables, en raison de leur origine. Par ce vote, Parlement européen adresse un message sans équivoque aux gouvernement tentés par ces pratiques inacceptables. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*