Roms: une stratégie européenne est nécessaire pour passer de la parole aux actes

9 mars 2011
Ce mercredi 9 mars, les eurodéputés ont adopté un rapport sur la stratégie de l’Union européenne pour l’inclusion des Roms en vue de la stratégie qui sera proposée par la Commission en avril prochain. S’exprimant à l’issue du vote, Hélène Flautre, députée du groupe Verts-ALE, membre de la Commission LIBE, a estimé que :

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Strasbourg, le 9 mars 2011

 » C’est avec une grande impatience que tous ceux attachés aux valeurs de l’Union Europénne, la non discrimination, l’égalité, l’accès aux droits…et bien sûr tous les Roms, attendent la stratégie de la Commission. Les trop nombreux actes de discrimination et de racisme quotidiens à l’encontre des Roms sont là pour nous rappeler l’urgence d’une telle stratégie.

Mais la responsabilité de la Commission va bien au delà: nous le savons, les Etats membres trainent des pieds depuis trop d’années et n’avanceront que s’ils sont tenus de le faire de la manière la plus incitative possible. Suivi, évaluation, projets pilotes dans l’Union et dans les pays candidats à l’adhésion,… la Commission devra aussi exercer pleinement son devoir de constat de carence pour assurer le respect de la législation communautaire.

C’est également en synergie avec des acteurs clés comme le Conseil de l’Europe, à l’image de son excellent programme de médiateurs, et en impliquant activement les Roms eux-mêmes que cette stratégie pourra œuvrer pour leur réelle inclusion. « 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*