Sommet européen et Copenhague : une seule avancée suspecte

11 décembre 2009
Sommet européen et Copenhague : une seule avancée… suspecte

Bruxelles, le 11 décembre 2009 – Après les conclusions du Sommet européen à Bruxelles, Yannick Jadot, député européen Europe Ecologie Verts/ALE réagit::

« Les chefs d’Etats et de gouvernements avaient la possibilité d’envoyer un signal fort et de débloquer les négociations engagées pour Copenhague. Mais l’Europe continue son jeu de poker menteur.
Immobilisme sur les engagements de réductions des émissions à l’horizon 2020; rien sur les engagements financiers à long terme pour les pays du Sud.
La nouveauté concerne les engagements financiers de court terme pour les pays du Sud : 7,2 milliards d’euros sur trois ans. Cela constitue, certes, une première avancée, mais suspecte, risquant d’être un simple écran de fumée.

En effet, ces engagements reposent sur une base volontaire, ce qui est très inquiétant quand on connaît le nombre de promesses non tenues en matière d’aide au développement.
De plus, une partie des sommes annoncées viendront en déduction d’autres engagements vis-à-vis des pays du Sud. Doit-on demander aux pays les moins responsables et les plus vulnérables au changement climatique, de choisir entre les écoles, les vaccins et l’adaptation aux sécheresses et aux inondations ?
Rien de nouveau en Europe. L’immobilisme et le cynisme continuent. Nicolas Sarkozy persiste à justifier le statu quo. Contrairement à Gordon Brown, qui a compris que l’Europe doit bouger pour que Copenhague réussisse. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*