Non classé

Sommet onusien sur la biodiversité: Des contributions financières volontaires, encore un effort

26 octobre 2010
Nagoya – 26 octobre 2010 – Suite l’annonce de la Belgique d’engager 10 millions d’euros dans le programme REDD+ contre la déforestation, c’est au tour du Japon de s’engager hauteur de 2 milliards de dollars sur 3 ans pour les stratégies nationales de sauvegarde de la biodiversité des pays du Sud.

Pour Sandrine Bélier, eurodéputée Europe Ecologie présente à la COP10 de Nagoya : «Il s’agit là d’excellentes nouvelles : le Japon avance un chiffre intéressant et la Belgique montre par son action contre la déforestation que biodiversité et climat sont liés. A Nagoya, ces deux pays sont les premiers à montrer que la sauvegarde de la biodiversité passe aussi par des investissements publics».

Et Sandrine Bélier de conclure : L’urgence est grande. Attention de ne pas se satisfaire de simples effets d’annonces qui ne doivent pas occulter qu’il reste encore plusieurs impératifs à remplir d’ici la fin du sommet. Il est nécessaire aujourd’hui que l’ensemble des pays de l’OCDE s’engagent solidairement et qu’ils adoptent des engagements, pas simplement volontaires, mais aussi contraignants. Ensuite, il est à démontrer que ces mêmes pays doivent s’engager à hauteur de 0,3% de leur PIB : nous en sommes encore loin. Le temps des promesses est révolu. Est désormais venu celui de l’action, comme il est temps pour l’UE de s’exprimer d’une seule voix sur ces enjeux fondamentaux. Allez encore un effort».

Partager cet article

Les commentaires sont fermés.