Trois étapes majeures pour relancer l’économie européenne

28 novembre 2012
Hier, la commission des Affaires économiques et monétaires (ECON) du Parlement européen a adopté trois rapports majeurs pour la relance de l’économie européenne. Ces rapports portent sur l’ouverture d’une coopération renforcée (initiée par onze Etats membres) visant à introduire une taxe sur les transactions financières, sur la création d’obligations de stabilité et sur l’Union bancaire.

Commentant les deux premiers votes, Jean-Paul BESSET (Europe Ecologie Les Verts), membre de la Commission Affaires économiques et monétaires (ECON) du Parlement européen déclare :

« En adoptant trois rapports sur la taxe sur les transactions financières, sur les obligations de stabilité (autrement dit eurobonds), la commission des Affaires économiques et monétaires (ECON) du Parlement européen renforce considérablement l’intégration européenne et agit pour la réorientation de l’ économie.

Ces rapports démontrent la volonté du Parlement européen de jouer un rôle de premier plan dans la capacité des institutions européennes à agir directement sur la crise économique actuelle et montre les voies de nouvelles solidarités européennes :

· en approuvant l’ouverture d’une procédure de coopération renforcée pour mettre en œuvre une taxe sur les transactions financières (TTF), le Parlement européen encourage le recours à de nouvelles ressources financières pour relancer et réorienter l’économie (rapport Podimata);

· en adoptant un rapport sur la faisabilité des eurobonds, le Parlement européen affirme une position forte en faveur d’une solidarité entre Etats européens quant à leurs émissions de dette(rapport Goulard);

· en adoptant les deux rapports sur l’union bancaire, le Parlement européen s’engage pour une supervision plus efficace et plus européenne des 6.000 banques du continent (rapports Giegold et Thyssen).

La balle est maintenant dans le camp du Conseil, dont les citoyens, contribuables et investisseurs, attendent des décisions rapides« .

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*