Une manifestation mondiale pour sauver l’intérêt général

10 février 2012
Samedi 11 février 2012, plusieurs manifestations seront organisées dans le monde pour dénoncer ACTA, le traité anticontrefaçon. Signé le 26 janvier dernier par une vingtaine de pays, dont la France, cet accord est incompatible avec le droit européen, au regard de la Convention européenne des Droits de l’homme et de la Charte des droits fondamentaux. Depuis le début des négociations, les eurodéputés EELV se mobilisent contre ACTA.
« NO to ACTA » : c’est le mot d’ordre des centaines de cortèges programmés demain samedi 11 février dans le monde entier. En France, dans une quarantaine de ville, le rendez-vous est donné à 14 heures.

Les manifestants espèrent faire reculer les décideurs politiques. Certains pays ont déjà fait marche arrière grâce à la pression de la rue. En Pologne, le Premier ministre polonais Donald Tusk a annoncé la suspension de l’adoption du traité, le temps de mener des consultations pour vérifier la compatibilité de l’Acta avec la législation du pays. De même en Roumanie, le ministre de l’Economie, du Commerce et des Affaires roumain, Adriean Videanu, aurait fait part de son intention de mener des consultations. La République Tchèque a aussi fait savoir qu’elle suspendait la ratification du traité que l’Allemagne et les Pays-Bas n’ont pas signé.

Comme le souligne Sandrine Bélier, eurodéputée EELV, membre de la commission Affaires constitutionnelles et du groupe de travail Internet des écologistes européens, ACTA signe le « dernier acte de l’abandon du pouvoir politique au pouvoir économique et financier ». Selon elle, si le traité est ratifié par le Parlement européen l’été prochain, « le contrôle, le fichage, le filtrage et le blocage du Net seront organisés à l’échelle internationale et à la charge d’opérateurs privés ». Il existe d’autres moyens de lutter contre la contrefaçon.


Sandrine Bélier appelle à la mobilisation… par EurodeputesEE
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*