Non classé

Claude Gruffat : le bio peut-il perdre son âme ?

11 septembre 2017

Dans les années 60, au moment où se développait l’agriculture conventionnelle, des pionniers ont imaginé un modèle agricole respectueux des sols, de l’environnement et des animaux : l’agriculture biologique. Que reste-t-il aujourd’hui du travail de ces pionniers, à l’heure où les magasins et produits bio en toute sorte sont devenus omniprésents dans les sociétés occidentales ? Quelles solutions pour que l’agriculture biologique se développe sans perdre son âme ? Claude Gruffat, président du réseau de magasins Biocoop, s’interroge sur notre avenir alimentaire dans le livre «Se nourrir demain» (préface de Marie-Dominique Robin) aux éditions La Mer Salée.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.