Dieselgate : la Concurrence à la rescousse de l’intérêt général

18 septembre 2018

Trois après l’éclatement du scandale Dieselgate, la Commissaire Vestager ouvre une enquête approfondie pour violation des règles de la concurrence visant le groupe VW (Volkswagen, Audi, Porsche), BMW et Daimler. La Commission soupçonne une entente pour entraver la concurrence sur le développement et le déploiement de technologies de réduction des émissions des voitures à moteur essence et diesel. Réaction de Karima DELLI.

Déclaration de Karima DELLI, Présidente de la Commission des Transports du Parlement européen :

« Une fois de plus, nous saluons la Commissaire Vestager pour avoir agi là où ses homologues ont préféré détourner le regard alors qu’ils étaient supposés être les garants des législations protégeant l’environnement, la santé ou encore les consommateurs européens.

Si l’entente est avérée, nous serons les premiers à rappeler à la Commission mais aussi aux gouvernements complices de la tricherie de leur industrie que l’amende infligée devrait servir à dédommager les consommateurs ou encore à financer des initiatives pour la mobilité durable. »

Retrouvez cet article sur Facebook : http://bit.ly/2D6a87l
Partager cet article

Les commentaires sont fermés.