Équilibre vie professionnelle et privée : le chemin vers l’égalité homme/femme reste long…

4 avril 2019

Le Parlement européen a adopté l’accord final sur la proposition de directive du Parlement européen et du Conseil concernant l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée des parents et aidants. Réaction de Karima DELLI.

Ce texte prévoit :

– 10 jours de congés paternité rémunérés à hauteur des congés maladies

– 4 mois de congés parentaux dont deux non transférables et dont le niveau de paiement est décidé par les Etats membres

– 5 jours de congés pour les aidants dont le paiement n’est pas garanti

 

Réaction de Karima DELLI :

« L’adoption de l’accord aujourd’hui est un premier pas vers l’Europe sociale mais le chemin vers l’égalité homme/ femme sur l’équilibre vie privée/vie professionnelle est encore long.

Les Etats membres, dont la France, ont refusé toutes tentatives d’assurer un niveau minimum de rémunération pour les congés parentaux, ce qui est une véritable opportunité manquée pour plus d’égalité homme-femme car cela aurait été le meilleur moyen de s’assurer à ce que plus d’hommes prennent ces congés. Les congés mal (ou non) payés auront uniquement un effet contre-productif, poussant les personnes, et notamment les femmes, hors du marché du travail ou dans des emplois à temps partiel « non désirés », desquels ces personnes auront ensuite du mal à ressortir pour retrouver un emploi à temps plein. 

L’accord crée un nouveau type de congés pour les personnes qui doivent s’occuper de leurs proches, c’est une très bonne chose mais je regrette qu’on ne soit pas allé plus loin, une juste rémunération serait un véritable outil d’égalité professionnelle. Emmanuel Macron avait pourtant déclaré devant nous que c’était une « belle idée », mais sans pousser la mesure au Conseil. Cela dénote d’une certaine survivance du passé qui veut que les femmes restent à la maison… »

Partager cet article

Les commentaires sont fermés.