Non classé

Gwendoline Delbos-Corfield sur l’ingérence étrangère dans l’Union européenne

20 décembre 2022

Mercredi 14 décembre, Gwendoline Delbos-Corfield est intervenue sur l’ingérence étrangère dans l’Union européenne.
Son intervention ⬇️

« On savait déjà que la Chine avait de l’influence sur nos universités. Cela a été documenté par un rapport du Sénat français. Des étudiants espions, voire des officiels, chinois surveillent nos recherches pour imposer leur récit sur la situation des Ouïgours ou à Taïwan. Des présidents d’université ont même fait pression sur certains chercheurs pour qu’ils suppriment des critiques
du gouvernement chinois ou qu’ils modifient des formulations dans des publications ou des conférences.
Mais, aujourd’hui, la situation a empiré. Des preuves existent de l’existence d’un réseau de postes de police chinois établis dans de nombreux États membres.
En France, en Espagne, en Grèce, des citoyens chinois, qui ont trouvé refuge dans ces pays, sont pourchassés par la police chinoise et forcés à retourner en Chine. Cela arrive aussi aux Pays-Bas et en Irlande, pays dans lesquels une enquête a été lancée. Et cela arrive en Hongrie et en Serbie. Mais ces deux pays le nient et ne font rien pour l’empêcher.
Voici à quel point l’ingérence étrangère a empiré dans l’Union européenne et dans les pays voisins. »

« We already knew about the terrible influence of China in our universities. A Senate report in France,
has clearly documented it. Chinese student spies, or some officials, are monitoring research to impose their narrative on the issues of Uyghur or Taiwan. Some researchers were even pressured by the heads of their universities to delete criticism towards the Chinese government and to use alternative wording in certain publications or conferences.
But now we know that even worse is happening. There is proof that there is a far-reaching network of overseas Chinese police stations established in many of our Member States. In France, in Spain, in Greece, Chinese citizens who found refuge in these countries are tracked by Chinese police and forced
into returning back to China. This is also happening in the Netherlands and in Ireland who have launched investigation. And this is happening in Hungary and Serbia. But both of these countries are denying these allegations and are not preventing this from happening.
That is how bad the level of foreign interference has become in the European Union and in the neighbour countries. »

Partager cet article

Les commentaires sont fermés.