Lanceurs d’alerte : le Parlement a accompli sa part du travail, à la Commission d’accélérer le pas

Le Parlement européen a adopté à une large majorité le rapport relatif à la protection européenne des lanceurs d’alerte. Nous appelons la Commission à faire une proposition ambitieuse afin que toute personne révélant des informations d’intérêt public soit désormais protégée au niveau européen.

Depuis mai 2016, quand les écologistes publiaient leur proposition de directive européenne sur les lanceurs d’alerte et démontraient ainsi qu’il était juridiquement possible d’établir un statut européen, les choses ont progressé se félicite Pascal DURAND « Le Parlement européen s’est saisi de ce sujet et je me félicite qu’une majorité politique soit aujourd’hui favorable à une protection des lanceurs d’alerte dans toute l’UE et ce, en dépit des manœuvres de la droite pour affaiblir le texte, empêcher les dénonciations anonymes et limiter la possibilité pour les lanceurs d’alerte de se tourner vers la presse. »

Les lanceurs d’alerte doivent bénéficier d’une protection juridique efficace, quelle que soit la manière dont les informations sont obtenues et dont elles sont divulguées. C’est là un enjeu majeur pour nos démocraties, qui ne devraient plus tolérer que des individus révélant, au péril de leur vie privée et professionnelle, des informations d’intérêt public, se voient poursuivis et condamnés quand ceux qu’ils dénoncent demeurent impunis.

Seule une protection efficace contre les représailles et la certitude que les alertes seront traitées de manière adéquate permettra de libérer la parole de celles et ceux qui détiennent des informations qui nous concernent toutes et tous. Les écologistes 

En sortant de la session de vote, Pascal DURAND appelait donc la Commission européenne à agir rapidement, sur la base du rapport adopté et à tenir l’engagement pris à diverses reprises devant ce Parlement de publier dans les mois qui viennent une proposition législative.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*