« Les migrants ne doivent pas être bloqués à la frontière entre l’Italie et la France »

30 avril 2018

Entretien de José BOVÉ sur France Bleu Azur alors qu’une cinquantaine de militants entament une marche de 1 400 km depuis Vintimille jusqu’à Calais pour sensibiliser à la cause des migrants. Le député européen écologiste va marcher de Vintimille à Breil-sur-Roya.

Pendant deux mois, des citoyens, membres d’associations, de syndicats, et de partis politiques participent à une « marche citoyenne et solidaire« . Ils vont parcourir à pied une soixantaine de villes pour promouvoir l’accueil des demandeurs d’asile. La première étape part ce lundi de Vintimille à Breil-sur-Roya

« Notre objectif c’est la fraternité »

L’eurodéputé Europe-Ecologie-Les Verts, José Bové, participe à cette première étape depuis Vintimille. « C’est un moment très important pour promouvoir la fraternité, l’aide aux migrants qui risquent leur vie en traversant la montagne, la mer. »

José Bové a rendu hommage aux hommes et aux femmes qui, dans la vallée de la Roya, soutiennent, orientent, et secourent les migrants qui arrivent. « Il ne faut pas que les migrants soient bloqués dans la vallée ou à une frontière, il faut travailler au niveau européen sur leur accueil. »

José Bové a également fortement regretté que certaines personnalités politiques, notamment des Alpes-Maritimes, attisent la haine contre les migrants « comme le député Eric Ciotti qui parle des migrants comme des envahisseurs. »

 

Article complet et entretien radio à retrouver sur le site de France Bleu Azur.

Partager cet article

Les commentaires sont fermés.