Pesticides néonicotinoïdes : l’interdiction, une mesure salutaire à amplifier

27 avril 2018

Les représentants des États membres se sont prononcés pour l’interdiction de la clothianidine, l’imidaclopride et le thiaméthoxame.  Une décision qui se fonde sur des évaluation scientifiques indiquant leur caractère nuisible pour les insectes pollinisateurs et invertébrés.

Déclaration de Michèle RIVASI, membre de la Commission santé publique et environnement :

« Après des mois de tergiversation, nous saluons la décision d’interdire à l’échelle européenne l’utilisation des trois néonicotinoïdes les plus utilisés et dont les effets dévastateurs sur les insectes pollinisateurs sont avérés. Cette décision était urgente.

Il est à présent indispensable d’amplifier cette dynamique pour reconsidérer notre modèle agricole basé sur une utilisation massive des pesticides qui ruinent la biodiversité et constituent un problème majeur de santé publique. Les procédures d’autorisation au niveau européen doivent être revues. Il s’agit pour nous de l’un des aspects importants de notre travail au sein de la Commission spéciale sur les pesticides (PEST). »


Plus d’infos :
• L‘évaluation de l’EFSA du 28 février dernier ayant motivé cette décision.
• La lettre à l’initiative du groupe Verts-ALE au Président Jean-Claude Juncker et au Commissaire Andriukaitis

 

Partager cet article

Un commentaire

  • MENTRE dit:
     - 

    ILS persistent à détruire les équilibres biologiques
    C’est à présent du crime avec préméditation