Protection des lanceurs d’alerte : Hervé Falciani mérite une médaille plutôt que la prison

Le lanceur d’alerte franco-italien Hervé Falciani a été arrêté en Espagne puis libéré dans la foulée, dans l’attente d’une décision sur son éventuelle extradition vers la Suisse. Eva JOLY et Pascal DURAND réagissent et rappellent l’importance de voir mise en place au plus vite une protection européenne uniforme des lanceurs d’alerte.  

Hier, le lanceur d’alerte franco-italien Hervé Falciani a été arrêté en Espagne, suite à un mandat d’arrêt de la Suisse qui demande son extradition. Hervé Falciani est un ancien informaticien de la banque HSBC Suisse à l’origine des « SwissLeaks » qui ont mis la lumière sur des fraudes fiscales de grande échelle, portant sur la période 2005-2007 et sur plus de 100 000 clients et 20 000 sociétés offshore.

Eva JOLY Vice-Présidente de la Commission TAXE3 sur la criminalité financière, la fraude et l’évasion fiscales déclare

« Hervé Falciani mérite une médaille pour son courage plutôt qu’une arrestation. Nous devons nous opposer fermement à son extradition vers la Suisse. Il fut l’un des premiers à dénoncer l’évasion fiscale organisée ! Son extradition serait le comble, alors qu’il a permis d’identifier de nombreux fraudeurs, y compris en Espagne, de recouvrer des sommes d’argent colossales et de faire progresser la justice fiscale en Europe. Bien trop souvent, c’est grâce aux lanceurs d’alerte comme Hervé Falciani, Edward Snowden ou Antoine Deltour que les choses bougent et que la justice progresse. »

Pascal DURAND porte-parole du groupe Verts/ALE pour la protection des lanceurs d’alerte ajoute

« L’arrestation d’Hervé Falciani illustre encore une fois le besoin criant d’une protection européenne des lanceurs d’alerte, comme les écologistes l’ont proposé dès mai 2016 en soumettant un projet de directive. Cette directive devrait enfin, grâce à une pression continue des écologistes et de la société civile, voir le jour dans quelques semaines. Nous appelons la Commission à garantir qu’elle protégera l’intérêt général européen en garantissant une protection uniforme des lanceurs d’alerte dans toute l’Union. Il est particulièrement important que la protection des lanceurs d’alerte prime sur la protection des secrets d’affaires ou commerciaux ainsi que sur les éventuelles clauses de confidentialité des salariés. »

Le groupe Verts/ALE a déjà présenté en 2016 un projet de directive sur la protection des lanceurs d’alerte. Le texte se trouve ici: https://bit.ly/2q98mIR

Partager cet article

3 commentaires

  • Ladruze dit:
     - 

    Il est absolument révoltant qu’il n’y ai pas plus de protection pour les lanceurs d alerte. Ce sont des garde-fous pour éviter ou dénoncer les abus dont nous n aurions jamais ou trop tardivement été informé. C’est notre justice à nous, les sans grades, les petits gens bref: les citoyens, pas par esprit de revanche mais de se dire que tout le monde peut être à égalité devant la justice, qui est un peu trop souvent bafouée …selon que vous serez puissant ou misérable les jugements de cour…..ect

  • Vidal dit:
     - 

    « Le premier qui dit la vérité, il doit être exécuté » Guy Béart.

  • MARTIN dit:
     - 

    Les puissants ne sont pas au service de la population et du bien commun. Seul un rapport de force constructif, sur la base d’une prise de conscience citoyenne et la mise en place à côté de la démocratie représentative de la démocratie directe, imposant la décision commune, permettra de faire évoluer significativement la prise de décision en faveur de l’intérêt général. En attendant ces évolutions souhaitées, nous devons poursuivre et agréger les combats non violents convergents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*