Protection des lanceurs d’alerte : une belle victoire collective

23 avril 2018

Après une longue campagne pour la protection des lanceurs d’alerte dans l’UE, nous nous félicitons de la publication par la Commission européenne d’une proposition législative ambitieuse. Réaction de Pascal DURAND.

Les écologistes européens ont constamment plaidé en faveur d’une directive et avaient publié leur propre projet de proposition en mai 2016. La réaction détaillée du Groupe des Verts/ALE à la proposition de la Commission européenne est consultable en ligne.

Déclaration de Pascal Durand, porte-parole du Groupe Verts/ALE sur les questions de transparence et de démocratie :

« Notre longue mobilisation aux côtés de la société civile, des journalistes et des syndicats pour protéger les lanceurs d’alerte en Europe porte enfin ses fruits. 

 En reprenant pour une grande part les propositions issues du Parlement européen, la Commission européenne reconnaît que dans une société chaque jour plus technique et plus complexe, les lanceurs d’alerte jouent un rôle essentiel dans la protection de l’intérêt général.

Elle reconnaît surtout que l’UE et la démocratie ne peuvent durablement fonctionner dans un environnement opaque où seule la confidentialité et les secrets d’affaires seraient protégés et que cette protection légale doit être étendue aux femmes et aux hommes qui ont le courage de diffuser des informations d’intérêt public. Leur protection est d’autant plus importante qu’elle renforcera la protection des sources, la liberté de la presse et le pouvoir d’investigation des journalistes

Cette proposition est une bonne base de travail et les écologistes travailleront à la renforcer, notamment en étendant le champ d’application au maximum de secteurs possibles, en améliorant la protection des salariés, en renforçant les dispositions sur les aides accordées aux lanceurs d’alerte et en garantissant que les révélations anonymes soient protégées. »

Partager cet article

Un commentaire

  • chatelain dit:
     - 

    mettez vite en place cette loi car en France les lanceurs d’alerte risquent d’être poursuivis pour divulgation de secrrets (ou qqe chose du même genre!