Transparence au Parlement européen : des règles renforcées grâce aux Verts-ALE

6 décembre 2018

La commission des affaires constitutionnelles (AFCO) du Parlement européen a voté en faveur d’un renforcement de la transparence. Les députés qui sont rapporteurs, rapporteurs fictifs ou Présidents de Commission devront obligatoirement publier leurs rendez-vous avec les lobbies. Réaction de Pascal DURAND.

Afin d’accroître la transparence du processus décisionnel, le Groupe des Verts/ALE réclame depuis près de 4 ans un durcissement des règles sur les activités de lobbying au sein du Parlement européen.
Ces nouvelles règles feront l’objet d’un vote du Parlement européen lors de la session plénière de janvier à Strasbourg. Si elles sont approuvées, elles s’appliqueront dès février 2019.

Déclaration de Pascal DURAND, Vice-Président du groupe verts-ALE :

« Une étape importante vers plus de transparence sur le travail des eurodéputés a été franchie. Savoir quels lobbys les députés rencontrent permettra aux citoyens de mieux contrôler leurs élus. C’est aussi une garantie importante que les décisions publiques ne sont pas indument influencées par des intérêts privés. La défense de la démocratie et de l’intérêt général passe cette transparence. »

Contexte général
Si elles sont approuvées lors d’un vote en session plénière du Parlement européen en janvier, Les nouvelles règles entreront en vigueur en février,.
La commission AFCO a également voté pour l’ajout d’un onglet sur les sites web des députés européens dans lequel ils pourront télécharger les documents justificatifs des dépenses de leur l’indemnité pour les frais généraux.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.