Accord sur le bœuf aux hormones : résolution d’un interminable conflit

14 mars 2012
Après 16 années de conflit autour de l’accord sur le bœuf aux hormones, le Parlement européen scelle la querelle. Un heureux épilogue pour l’eurodéputé José Bové : « La démocratie a prévalu et je m’en félicite. »
Ce mercredi 14 mars, le Parlement européen a voté sur un accord qui met fin à un différend sur le bœuf aux hormones. Depuis 16 ans que ce conflit perdure entre l’Union Européenne (UE), les Etats-Unis et le Canada, il est désormais autorisé pour l’UE de maintenir l’interdiction d’importer des bœufs traités aux hormones en échange d’importations accrues de viande bovine non hormonée.

L’eurodéputé EELV José Bové, vice-président de la commission de l’agriculture du Parlement européen explique :

« En concédant un quota symbolique d’importation de viande bovine non hormonée aux USA, le vote du Parlement européen met fin à un conflit qui durait depuis plus de 16 ans.

Au niveau international, le litige est clos sans que l’Union européenne ait eu besoin de modifier les standards sanitaires qu’elle applique en interne pour protéger ses consommateurs. Elle ne s’est pas alignée sur le moins disant comme l’OMC cherchait à la contraindre de faire à travers les deux décisions qu’elle avait prises et qui la condamnaient.

La démocratie a prévalu et je m’en félicite. Nous devons nous employer maintenant au niveau international à faire évoluer les réglementations sanitaires laxistes qui sont dictées au codex Alimentarius par les principaux lobbies de l’agro-alimentaire, comme l’ILSI que j’ai dénoncé à de nombreuses reprises. Dans ces domaines, la santé des consommateurs et la protection de l’environnement sur le long terme doivent être nos préoccupations principales ».

Chronologie du conflit pour rappel:

1980 : Première action pour l’interdiction de l’utilisation d’hormones de croissance dans l’élevage en France

1989 : Interdiction des hormones par l’UE

1996 : Les Etats-Unis portent plainte contre l’UE à l’OMC pour entrave à la liberté du commerce

1999 : Condamnation de l’UE par l’OMC et surtaxation de 60 produits alimentaires européens dont la première Appellation d’Origine Protégée, le Roquefort

2012 : Vote du Parlement européen qui met fin à 16 ans de conflit transatlantique.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*