Interdiction des kebabs en Europe : halte à la désinformation

Certains média rapportent que l’Union européenne s’apprêterait à interdire la viande de kebabs, tout comme ils avaient pu relayer de fausses informations concernant une interdiction de la frite belge. Il n’en est pourtant rien, et nous vous expliquons pourquoi.

La Commission européenne a décidé d’autoriser l’ajout d’un additif, les phosphates, à la viande « congelée verticalement » en l’occurrence celle des kebabs. Utilisés comme additif alimentaire pour retenir l’eau et préserver la saveur de la viande, différents types de phosphates sont déjà utilisés dans les pays européens. D’ailleurs de dérogations en exception, cette pratique illégale est très répandue, faute de contrôles suffisants des autorités nationales.

Face à cette décision, des députés européens écologistes et socialistes ont donc « objecté », comme ils en ont le pouvoir notamment pour des motifs de santé publique, à la décision de la Commission européenne. Nous estimons que le manque de contrôle des autorités nationales ne doit pas mener à la légalisation d’une pratique déloyale pour les vendeurs et potentiellement dangereuse pour les consommateurs. Les risques cardiovasculaires liés au phosphate sont décriés par différentes études et l’Agence européenne de sécurité alimentaire doit produire une réévaluation des dangers liés aux additifs phosphatés d’ici fin 2018.

D’ici là, nous ne voulons pas modifier la législation européenne vers le moins disant sanitaire et la tromperie des consommateurs. Le fait est que cette pratique trompe tant les vendeurs de kebabs que ceux qui les achètent : les additifs permettant de retenir l’eau alourdissent artificiellement la viande et renchérissent son prix, et les amateurs de kebab ne sont pas informés de la présence de cet additif controversé dans leur alimentation. Et il est utile de rappeler que ça n’est pas une fatalité puisque de nombreux fournisseurs proposent une viande sans phosphates.

Mardi 12 décembre, le Parlement européen se prononcera donc sur la proposition de la Commission européenne concernant l’autorisation de phosphates dans la viande de kebab. Si le Parlement européen vote en faveur, la législation restera la même tandis que si le Parlement européen ne soutient pas l’objection, l’addition de phosphates sera autorisée. En aucun cas, vous vous trouverez privés de kebabs. 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*