Avenir de l’Union européenne : la solidarité d’abord !

17 avril 2013
En session plénière du Parlement européen, M. Jyrki Katainen, Premier ministre finlandais, est intervenu le mardi 16 avril lors d’un débat sur l’avenir de l’Union européenne. Malika Benarab-Attou, Eurodéputée les Verts/ale, membre de la Commission Emploi et affaires sociales, réagit.
« M. Katainen est venu nous parler de la nécessité d’une intégration européenne juste et équitable, basée sur la solidarité et les valeurs communes européennes, sans évoquer, malheureusement, de réelles mesures sociales destinées aux citoyens les plus démunis, ni de mesures concrètes pour les États membres les plus en difficulté…. Malgré sa mention de la solidarité, le Premier Ministre a surtout insisté sur la responsabilité des États à mettre en place des réformes visant l’équilibre des budgets nationaux et la compétitivité de l’économie européenne.

En termes de lutte contre l’évasion fiscale, je me félicite du soutien de la Finlande aux initiatives européennes. Le Parlement européen vient d’ailleurs aujourd’hui de faire un premier pas dans ce sens en adoptant les propositions législatives sur la réforme bancaire (CRDIV, Capital Requirements Directive) garantissant ainsi le plafonnement des bonus excessifs des traders et la transparence des activités bancaires. Ces mesures doivent permettre à l’UE de réagir face aux coûts de l’évasion fiscale, des pertes fiscales annuelles estimées à mille milliards d’euros par la Commission européenne !

Il faut continuer nos efforts et faire des propositions concrètes pour une mutualisation de nos dettes nationales afin d’offrir une vraie chance de relance économique aux pays en difficulté. Enfin, pour qu’une réelle solidarité européenne soit possible, l’UE doit être dotée de moyens à la hauteur de ses objectifs et de ressources propres : un soutien de la Finlande au projet de taxe de transaction financière est essentiel. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*