Conférence « She decides » : l’UE doit agir face à l’irresponsabilité de Trump

1 mars 2017
« She decides » est une initiative des gouvernements néerlandais, suédois, luxembourgeois, finlandais, belge et norvégien pour contrer la décision de l’administration Trump de mise en œuvre de la « Global Gag Rule » empêchant toute aide financière américaine aux ONG internationales travaillant dans le domaine de la planification familiale, de la santé sexuelle et reproductive, y compris les avortements légaux.
 
Le 2 mars 2017, « She Decides » est à Bruxelles sous forme de conférence internationale.

Le groupe des Verts / ALE au Parlement européen s’est engagé à promouvoir l’appel adressé aux États membres afin de constituer un fonds d’aide international pour contrer la « Règle du bâillon » en compensant les pertes financières encourues par les ONG : http://greens-efa-service.eu/shedecides/.

Réaction de Karima DELLI, membre de la Commission droits de la femme et égalité des genres :

« Nous devons agir très vite pour réduire l’impact de la décision irresponsable de Trump sur des millions de femmes et de filles à travers le monde.
L’Union européenne a clairement un rôle à jouer. Elle a un devoir envers toutes ces femmes qui vivent dans des pays en voie de développement et à qui l’on ne peut confisquer le droit de décider de leur sort et de disposer de leur corps. Aujourd’hui encore, des milliers de femmes meurent des suites d’avortements pratiqués dans des conditions désastreuses.

Ce fonds est donc vital pour celles qui ont recours aux services de ces ONG. Les pays initiateurs du projet doivent être soutenus, y compris pour récolter l’adhésion du plus grand nombre possible de partenaires. »

Plus de détails sur le contexte et l’initiative : http://europeecologie.eu/La-France-doit-soutenir-l-initiative-She-decides

A l’occasion de la conférence du 2 mars à Bruxelles, la France a annoncé un financement correspondant en fait à des crédits déjà engagés ailleurs et n’a malheureusement donc pas pris ses responsabilités vis à vis de cette initiative. A ce jour, l’Allemagne non plus ne s’est pas engagée à soutenir le mouvement.
Partager cet article

Un commentaire

  • ogier dit:
     - 

    Bonjour ,

    J’espère que l’UE ne va pas suivre la décision rétrograde et irresponsable du Trublion de la Maison Blanche . Une fois encore le droit des femmes , des enfants , des populations en général est mis à mal .

    Cordialement .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*