Efficacité énergétique : vers une réduction de 20 % de la consommation d’ici 2020

16 décembre 2010
2011 sera peut-être l’année des réductions d’énergies en Europe. C’est ce que souhaite le Parlement européen qui vient d’envoyer un signal retentissant aux Etats-membres : il faut établir un objectif contraignant afin de réduire de 20 % la consommation d’énergie d’ici dix ans.
La Commission européenne prépare actuellement son nouveau plan d’action sur l’efficacité énergétique qui devrait être communiqué au début du mois de mars 2011. Se faisant, elle ne pourra pas ignorer l’avis des parlementaires adopté à une majorité écrasante ce mercredi 15 décembre, en séance plénière du Parlement européen de Strasbourg. Les eurodéputés proposent au Conseil européen et à la Commission de fixer un objectif contraignant afin d’obtenir, enfin, des résultats en matière énergétique.


par EurodeputesEE

Car l’Europe pourrait mieux faire : alors que les technologies vertes existent, le poids des lobbies et les initiatives tout azimut (sur l’efficacité énergétique des bâtiments, des produits ménagers ou des voitures…) ont créé une inefficacité globale du dispositif européen. « Le potentiel d’économie d’énergie est pourtant énorme », explique Yannick Jadot, député Europe Écologie en charge du dossier. Les bâtiments par exemple : ils sont responsables d’environ 40 % de la consommation d’énergie et d’environ 36 % des émissions de gaz à effet de serre dans l’Union européenne. Pour améliorer leur efficacité, le rapport du Parlement européen recommande donc à la Commission de répertorier les solutions innovantes et les incitations financières déjà disponibles au niveau régional, national et européen. Il met aussi l’accent sur le secteur public qui devrait, partout en Europe, avoir un rôle de premier plan dans la promotion des comportements plus économes.

Passer à un objectif contraignant permettrait de mettre en place une politique vraiment cohérente et efficace. « L’Europe a défendu un objectif contraignant sur les gaz à effet de serre à Cancun, elle s’est dotée d’un objectif contraignant sur les énergies renouvelables… Il est temps qu’elle fasse de même sur les économies d’énergie », poursuit Yannick Jadot. Cette réduction de 20 % de notre consommation est aussi la meilleure réponse à l’augmentation des prix de l’énergie. Elle créerait pas moins d’un million d’emplois et ferait économiser mille euros par an à chaque ménage.

Rendez-vous le 4 février prochain lors du Sommet européen sur l’énergie !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*