Pour l’Etat de droit en Turquie

19 février 2014
Malgré les nombreuses critiques européennes, une loi mettant le Haut Conseil de la Magistrature sous l’autorité du Ministre de la Justice a été votée par l’Assemblée Nationale de Turquie. Par cette lettre, Hélène Flautre appelle le Président de la République, M. Abdullah Gül, à user de son pouvoir pour empêcher la dégradation de l’État de droit en Turquie, et à ne pas ratifier ce projet de loi tel quel.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*